Chirurgie intime - Labioplastie & Vaginoplastie - MARRAKECH

Effectuer une chirurgie intime à Marrakech est monnaie courante. Totalement maitrisée par nos chirurgiens au Maroc, vous réalisez en moyenne une économie de 70% par rapport aux prix constatés en Europe.

« Je souhaite retrouver des sensations » ou « corriger la taille de mes lèvres« , tels sont les objectifs souvent citées par nos patientes. 

La chirurgie intime pour femme comporte les opérations suivantes :

la vaginoplastie dont l’objectif est de resserrer le vagin afin de retrouver la sensibilité lors d’un rapport sexuel.

– la labioplastie dont l’objectif est la réduction des petites et/ou grandes lèvres.

Profitez du cadre idyllique de Marrakech pour réaliser votre lipofilling fessier dans de bonnes conditions.

Vous avez le choix entre la la clinique du Soleil et M Clinic, les 2 meilleures de la place.

LE TARIF COMPREND

- Prise en charge dès l’aéroport par une équipe francophone
- Transferts aéroport/clinique/hôtel
- Consultation pré et post opératoire- Opération
- Vêtement de contention
- 01 nuitées en clinique
- 03 nuitées en hôtel 4/5 étoiles en petit déjeuner
- Le Suivi Qualité sur 12 mois





A PARTIR DE 2200 EUROS
  • Retrouver des sensations lors de relations sexuelles
  • Embellir le sexe féminin
  • Cette intervention s’effectue sous anesthésie générale.
  • L’opération dure entre 1h et 1h30.

Le chirurgien réalise à l'intérieur deux incisions parallèles qui le parcourent sur toute sa longueur depuis l´orifice d´entrée jusqu´à l'intérieur. Si la flacidité est légère, il coupe et retire seulement une bande longitudinale du tissu muqueux puis nous suturons pour unir entre eux les bords résultants.
En revanche, si la flaccidité est importante, il réalise en plus un pli avec les muscles qui sont exposés à travers les mêmes incisions réalisées dans la muqueuse.

 
  • - Bilan sanguin : TP, TCK, Urée, glycémie, NFS et plaquettes

    -  Pour ceux qui ont une maladie chronique (diabète, hypertension ….) nous avons besoin d’un bilan récent de votre maladie. 
  • arrêter votre consommation de tabac (fumer et vapoter) / au moins un mois avant l’intervention. Fumer augmente le risque de complications chirurgicales de toute intervention.
  • Une prise d'ARNICA MONTANA 9 CH à raison de 5 granulés 4 fois par jour au moins 10 jours avant l’intervention afin de prévenir les ecchymoses (bleus). 
  • Une prise de fer pendant 1 Mois à raison d'un comprimé par jour au moins un mois avant.
  • Arrêter la pilule contraceptive / pilule oestroprogestative 15 jours avant l'intervention
  • Nous informer si vous suivez un traitement quelconque 
  • Arrêter l’aspirine ; les anticoagulants et les anti-inflammatoires non stéroïdes 15 jours avant votre arrivée pour minimiser le risque hémorragie lors de l’intervention.
  • Préparez et notez sur une feuille les questions qui vous interpellent et que vous allez poser à votre chirurgien et à votre médecin anesthésiste lors de la consultation préopératoire.

Les zones traitées peuvent être un peu douloureuses durant les jours suivant l’intervention. Des anti-douleurs seront fourni sur place :))

Il faut éviter de souler des charges lourdes, ne pas reprendre d'activités sportives prématuremmment.

Maintenir une bonne hygiène intime par une toilette au savon neutre, bien rincer et sécher , pas de rapports sexuels avant 2 mois environ ,pas de slip serré afin d’éviter les frottements pour une bonne cicatrisation.

Cette intervention ne laisse pas de cicatrices visibles.

Les résultats s'observent de suite.

Un arrêt de travail de quelques jours est à prévoir en fonction de l’activité professionnelle.

4 nuitées / 5 jours

Il est conseillé d’attendre la cicatrisation et la disparition des fils, soit au minimum 4 semaines après l’intervention.

Non, l’acte chirurgical pratiqué n’impacte pas la sensibilité de la zone traitée.

Une vaginoplastie peut être associée à une hyminoplastie pour un résultat optimum de celle-ci. Une nymphoplastie peut aussi être combiné au lifting vaginal pour un résultat plus esthétique du vagin.

L’âge, la ménopause, l’accouchement par voie vaginale, mais aussi des facteurs génétiques peuvent en être la cause.